Calendrier

mai 2017
dimlunmarmerjeuvensam
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

 

Le chemin de fer

Le rail fit son entrée à SOISSONS, en venant de REIMS, en avril 1862 (Compagnie des Chemins de Fer des Ardennes), puis Compagnie des Chemins de fer de l'Est à partir de 1863.

Le 2 juin 1862, la Compagnie des Chemins de Fer du Nord mit en service la section VILLERS-COTTERÊTS - SOISSONS, suivi de SOISSONS-LAON en janvier 1866. Cette même compagnie inaugure la ligne COMPIÈGNE-SOISSONS en juin 1881 mettant ainsi un terme à l'édification du réseau d'intérêt général autour de SOISSONS.

Cependant cette étoile à quatre branches laissait à l'écart certaines zones et la création au départ de SOISSONS d'un réseau ferré complémentaire et la desserte même de la ville se révélèrent rapidement nécessaire.

 

cartevoiesmetriques2La ligne SOISSONS - OULCHY BRENY

Cette ligne à voie métrique (1 m) a été concédée à la Compagnie des Chemins de fer Départementaux de l'Aisne (CFDA) par une convention du 3 mai 1904. La ligne fut déclarée d'utilité publique le 18 janvier 1905. D'une longueur totale de 31 km, elle a été mise en service le 3 juin 1907.

En 1922 la Compagnie des Chemins de Fer Secondaires du Nord-Est succède à la CFDA.

 

La ligne SOISSONS - COUCY-le-CHÂTEAU - CHAUNY avec embranchement de MONTECOUVE à VIC sur AISNE

Le 5 décembre 1905, est déclaré d'utilité publique, l'établissement dans les départements de l'Aisne et de l'Oise des chemins de fer d'intérêt local à voie métrique (1 m) de :

- CHAUNY à COUCY-le-CHÂTEAU

- SOISSONS à ÉPAGNY

- GUNY à EPAGNY

- VIC sur AISNE à ÉPAGNY

Cet ensemble, construit et à exploiter conformément au cahier des charges de la ligne SOISSONS- OULCHY BRENY est mis en service par section :

- 25 août 1909 COUCY-le-CHÂTEAU - BLÉRANCOURT 13 km

- 15 septembre 1909 BLÉRANCOURT - CHAUNY 18 km

- 16 mars 1910 SOISSONS - MONTECOUVE (par POMMIERS) 16 km

- 18 octobre 1910 MONTECOUVE - NOGENT-sur-COUCY 15 kms

- 1er juillet 1911 MONTECOUVE - VIC-sur-AISNE 16 kms

Jusqu'en 1914, le service se compose principalement de 3 à 4 aller et retour quotidiens. Au court de la première guerre mondiale, cet ensemble de lignes est durement touché.

Dès 1919, l'exploitation est rétablie sur la voie métrique de SOISSONS à MONTECOUVE et VIC-sur-AISNE.

En 1928-1929, le service voyageurs (un aller et retour par jour) était assuré par trains à vapeurs sur la section COUCY-le-CHÂTEAU - CHAUNY, par une automotrice sur SOISSONS - VIC-sur-AISNE et par trains à vapeur et automotrices sur COUCY-le-CHÂTEAU - MONTECOUVE.

Dès 1934, l'embranchement de MONTECOUVE à VIC-sur-AISNE ne voyait plus circuler qu'un aller et retour les mercredis seulement. Par contre, à la même époque, les trains aller reliaient directement SOISSONS à CHAUNY en 1 h 50 à raison de 3 allers et retours par jour.

En 1938, il n'existait plus que 2 allers et retours COUCY - CHAUNY et 1 aller et retour COUCY - SOISSONS les samedis jour de marché à SOISSONS. Depuis le 1er janvier, le service voyageurs de MONTECOUVE à VIC-sur-AISNE était assuré par autocar. Le trafic marchandises n'était véritablement conséquent que pendant les campagnes betteravières.

Pendant la seconde guerre mondiale, le manque de moyens de transport individuel nécessita la remise en route de trains supplémentaires. Cependant le pont sur le canal à COUCY étant détruit, les trains SOISSONS - BLÉRANCOURT vont directement de PONT-SAINT-MARD à GUNY sans passer par COUCY-le-CHÂTEAU.

En 1946, il ne subsiste plus qu'un aller et retour entre SOISSONS et BLÉRANCOURT les mercredis et samedis, jours de marché à SOISSONS.

En 1947, le service voyageurs, assuré aux mêmes périodes, ne dessert plus que la section SOISSONS - COUCY-le-CHÂTEAU.

 

Le 12 janvier 1948 , les sections : CHAUNY - BLÉRANCOURT, SOISSONS - GUNY et MONTECOUVE - VIC sur AISNE sont déclassées.

Le TRACE

gareA l'origine, les trains SOISSONS - COUCY qui partaient de la gare du Nord , traversaient SOISSONS en empruntant la voie SOISSONS - RETEL jusqu'à la place de LAON, où ils desservaient la halte de Saint-Waast.

Puis la voie s'engageait sur l'avenue de COUCY afin de gagner Vauxrot où se trouvait le dépôt CFDA. Ensuite la ligne suivait la vallée de l'Aisne sur la rive droite jusqu'à POMMIERS en desservant au passage CUFFIES, PASLY et l'arrêt de POMMIERS.

Au-delà, elle bifurquait vers le nord par Cuisy en Almont et Vauxrezis. A partir de cette dernière gare, la ligne s'élevait en rampe continue avec de nombreuses courbes afin de gravir les côtes du plateau de Coucy.

Après la gare de Chavigny établie sur le bord du plateau, la ligne retrouvait un profil plus facile et après avoir desservie Juvigny, elle atteignait la gare de Montecouve, complètement isolée au milieu du plateau d'où partait l'embranchement de Vic-sur-Aisne et origine d'un très important réseau betteravier à voie de 0,60m.

De nos jours, de nombreux vestiges témoignent encore de l'existence de ces lignes. Les plates-formes sont encore bien visibles en beaucoup d'endroits ainsi certains ouvrages d'art tel que le pont en béton armé qui permettait à la voie métrique de franchir l'Aisne à Vic sur Aisne et qui est aujourd'hui livré aux piétons. On peut aussi voir les gares, le plus souvent rachetées par des particuliers comme celle de POMMIERS .

 

 

Merci à Lionel Barriquand pour le prêt des documents de cette page





ici

Site Officiel du village de Pommiers - Aisne