Calendrier

mai 2017
dimlunmarmerjeuvensam
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Le Château de ROCHEMONT


chateaurochemont

Situation :

A l'entrée du village, à gauche, sur la D 91 en venant de Pasly et de Cuffies. Une ferme existe encore, ainsi qu'une partie des anciens communs du château. Un mur, aujourd'hui assez délabré, délimite toujours la propriété. Le parc longeait la rivière Aisne.

 

Un prieuré existait sous l'Ancien Régime à Pommiers. A la Révolution, tous ses biens furent vendus et adjugés en 1791, à Nicolas Calais, conseillé du Roi, lieutenant particulier au bailliage de Soissons. Sa fille unique, Marie-Henriette Calais avait épousé Jean Quinette dont elle eut un fils, le célèbre Nicolas-Marie Quinette.

baronderochemontNé en 1762, notaire à Soissons à la fin de l'ancien Régime, Quinette se rallie vite aux idées révolutionnaires. Député à la Législative, puis à la Convention, il vote la mort du Roi et devient membre du Comité de Salut Public. Livré par Dumouriez aux Autrichiens en 1793, il n'est libéré qu'en 1795 par échange avec Madame Royale, fille de Louis XVI. Membre du Conseil des Cinq-cents, il devient en 1799 ministre de l'Intérieur, préfet de la Somme sous le Consulat, conseiller d'État, en 1810 (baron de Rochemont). Pair de France, lors des Cent Jours, il fait partie du gouvernement provisoire à la seconde abdication de Napoléon 1er et doit s'exiler comme régicide sous la Restauration. Il se réfugie d'abord à New-York dans l'entourage de Joseph Bonaparte, puis à Bruxelles où il meurt en 1821.

Il avait fait construire à Pommiers, sous le Premier Empire, le château de Rochemont. De son mariage avec Marie-Aimée Périn, il avait eu une fille et trois fils : sa fille Aimée Quinette devint plus tard la comtesse Sieyès ; deux de ses fils périrent victimes d'un naufrage dans l'Atlantique. Son autre fils Théodore Martin Quinette (1802-1881), rentré d'exil à la mort de son père, fut maire de Soissons, député de Vervins sous Louis-Philippe et la IIe République, et conseiller d'État sous le Second Empire. Il eut une fille mariée à M. Martenot, sénateur et deux fils, Émile-Théodore et Ernest Quinette de Rochemont.


Description :

La façade principale, tournée vers la rivière, était assez simple: deux niveaux de sept travées dont la monotonie n'était atténuée que par un cordon séparant les niveaux et dans la toiture, par cinq fenêtres regroupées et surmontées d'un fronton. Les façades de côté étaient larges de quatre travées. La façade d'arrivée était comprise entre deux petites ailes en retour d'équerre. Le château était construit en pierre.

 

Destruction :

Lors de la première Guerre Mondiale.

 chateauaisne1chateauaisne2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Merci à Francis Eck pour l'autorisation de la publication de ce sujet sur notre site web)

Lionel Barriquand



ici

Site Officiel du village de Pommiers - Aisne